LUtte contre le plastiqUe

POURQUOI NOUS UTILISONS UN BIOCOMPOSITE À BASE DE BOIS

L’idée est née lorsque nous avons décidé de créer une nouvelle gamme de machines à gazéifier. Le design était bien sûr l’un des objectifs de notre projet de développement mais, tout aussi important, nous voulions améliorer notre empreinte carbone. En fait, nous avons décidé que Mysoda devait devenir un pionnier dans la fabrication d’appareils ménagers plus durables. La gazéification domestique, en tant que catégorie, présente de nombreux avantages écologiques, mais nous avons pensé qu’il fallait aller plus loin. Après avoir évalué différents matériaux, le biocomposite à base de bois s’est avéré être la meilleure option pour la Mysoda.

PAS D'ARBRES À COUPER

Il existe différents types de biocomposites sur le marché. Parlons de celui que nous utilisons. Il s’appelle UPM Formi EcoAce et il est fabriqué par UPM – The Biofore Company. Ce biocomposite est produit en utilisant les résidus de l’industrie forestière et les industries de la pulpe de bois. Les résidus signifient qu’aucun arbre n’a besoin d’être coupé pour produire ce matériau. Formi EcoAce a deux composantes principales. La première à environ 60%, le bioplastique à base d’huile de tall brute qui est un résidu du processus de fabrication de la pulpe de bois. La seconde, des copeaux de bois collectés à hauteur de 40%. Ces 2 composantes sont issues de l’industrie forestière. Le biocomposite est essentiellement une combinaison de ces deux ingrédients entièrement renouvelables.

UNE ALTERNATIVE PLUS DURABLE

Contrairement aux biomatériaux à base de cultures, ce biocomposite n’est pas nocif pour la chaîne de production alimentaire. Le bois utilisé au début de la chaîne de production provient toujours de forêts gérées durablement.
La production d’huile de tall brute est certifiée par un tiers, ce qui garantit la durabilité de la matière première.
C’est la base du biocomposite UPM Formi EcoAce. Nous pensons que c’est une alternative idéale au plastique d’origine fossile. Nous l’utilisons maintenant pour produire nos machines à gazéifier. Nous espérons que d’autres fabricants d’appareils ménagers s’inscriront dans cette initiative éco-responsable.